fbpx

Nous avons écouté, nous avons appris, nous avons ri : retour sur le congrès act19

Cet article a été publié initialement dans l'(e)Bulletin de l’ICA.

Act19, le nouveau congrès annuel et événement phare de l’ICA, a été couronné de succès.

Dans sa formule redynamisée, le congrès comptait plus de 600 professionnels de l’actuariat, 114 conférenciers, 11 commanditaires et 4 conférenciers d’honneur remarquables. Il a offert aux délégués une occasion de renouer, d’apprendre et de se perfectionner dans le cadre d’une expérience immersive de grande qualité.

S’annonçant prometteur avec davantage d’occasions de réseautage et de séance plénières interactives, de même que des thèmes de séance avant-gardistes et enrichissants, le congrès act19 a respecté ses promesses.

L’introduction

Préalablement au congrès, l’ICA a tenu son tout premier cocktail à l’intention des bénévoles, une rencontre intime visant à souligner le mérite de quelques-uns des formidables bénévoles de l’ICA. Les invités ont eu l’occasion de socialiser avec amis, collègues et membres du Conseil d’administration dans une ambiance où se mêlaient à merveille les rapports professionnels et le plaisir, une atmosphère qui a donné le ton aux deux jours qui ont suivi.

Le congrès

Le premier jour a été lancé par une allocution dynamique prononcée par le spécialiste en matière de capital intellectuel Nick Bontis, qui a cherché à inspirer les actuaires à cesser de travailler plus fort et à commencer à travailler plus intelligemment.

« La ressource la plus rare dont nous disposons n’est pas le temps », a-t-il dit. « La ressource la plus limitée que vous possédez à titre de professionnel en actuariat est l’attention, soit la répartition optimale de votre temps. »

Les délégués ont passé deux jours à assister à des séances concernant l’industrie et les besoins changeants de la profession. On a su remettre en question les points de vue et inspirer des débats au moyen de sujets non conventionnels et sensibles tels que l’âge de la retraite, l’incidence de la légalisation du cannabis sur l’industrie, les changements climatiques et les perturbations du numérique.

« J’essaie toujours de choisir des séances actuarielles non traditionnelles. Celle-ci [Maintenant que la marijuana est légale, que devons-nous savoir?] était excellente en ce sens », a dit Umair Ali, vice-président adjoint, développement de produits, à la PartnerRe. « Les sujets qui portent sur des thèmes autres que la réglementation sont toujours intéressants. »

Jean-Claude Ménard, ancien actuaire en chef du Canada, était présent à titre de conférencier d’honneur et s’est vu décerner le prix du président pour son apport à la profession actuarielle. Il a prononcé quelques mots au sujet de son expérience et de la nécessité d’assurer la justice sociale partout dans le monde.

Les délégués ont aussi eu l’occasion d’entendre les éminents commentateurs politiques Jeffrey Simpson et Chantal Hébert dans le cadre d’une allocution non censurée à la fois divertissante et informative.

Dans sa nouvelle formule, le congrès offrait des possibilités de réseautage accrues, notamment la réception de réseautage à l’intention des délégués commanditée par Elliott Bauer et tenue à la fin de la première journée. Les invités ont eu l’occasion de faire de nouvelles rencontres, de renouer avec de vieux amis et collègues et, avec un peu de chance, de s’entretenir avec un ou deux experts.

Palmes du bénévolat

Le congrès annuel offre une excellente occasion de souligner les réalisations des membres, en particulier de nos bénévoles. Lors du dîner du jeudi, on a annoncé les lauréats des palmes de bronze, d’argent et d’or pour cette année. Merci à tous les bénévoles qui donnent généreusement temps et expertise, et félicitations à tous les lauréats. Consultez notre présentation de reconnaissance des bénévoles 2019.

Des actuaires qui font une différence

L’activité exclusive Actuaries Helping Hands (coup de main des actuaires), commanditée généreusement par Valani Global, a permis à 20 invités spéciaux de donner en retour de manière vraiment remarquable.

À l’occasion de cette activité exclusive sur invitation, cinq petites équipes ont travaillé en étroite collaboration pour assembler des mains prothétiques dont l’organisme Odyssey Teams fera don à des personnes amputées par des mines terrestres et autres aux quatre coins du monde.

« L’activité Actuaries Helping Hands a été agréable », relate Michelle Lindo, vice-présidente adjointe et actuaire en évaluation adjointe à Munich Re Canada. « Nous avons travaillé en petites équipes pour, en premier lieu, comprendre les directives et ensuite assembler, tour à tour, la prothèse. Ce fut une leçon d’humilité de savoir que nous allions avoir un impact profond sur la vie d’une personne. Il s’agit d’une expérience à la fois enrichissante et mémorable! »

Nazir Valani, président de Valani Global qui a commandité l’événement, ajoute : « Mon épouse et moi sommes arrivés au Canada à titre de réfugiés. Le Canada nous a traités de façon exceptionnelle. Valani Global est très heureux d’avoir cette occasion de redonner au prochain. »

Nouveaux Fellows

Cette année, l’ICA a accueilli 273 nouveaux Fellows, dont 67 ont pris place sur la scène pour recevoir leur certificat sous les applaudissements de plus de 600 invités. Vous trouverez des précisions dans notre article sur la profession en essor.

Passation des pouvoirs

John Dark a fait un retour sur son année à la présidence en remerciant du fond du cœur les membres de l’ICA pour l’honneur qu’ils lui ont fait de lui permettre de siéger à la présidence de l’ICA. Se rappelant l’engagement qu’il a pris de finir ce qui avait été commencé, M. Dark a parlé des modifications apportées à la structure de gouvernance, des changements relatifs aux élections et grâce auxquels on a élu le premier titulaire du poste réservé à un Fellow qualifié à ce titre depuis moins de sept ans et le premier AICA à siéger au Conseil d’administration. Il a aussi remercié de leur temps et de leur créativité les plus de 500 bénévoles de l’ICA. « Je quitte mon poste convaincu que l’avenir de l’ICA et de ses membres est plus prometteur que jamais », a-t-il dit.

Michel Simard, directeur général de l’ICA, a remercié Sharon Giffen, présidente sortante, pour son apport exceptionnel à l’ICA, en particulier son travail relatif à la nouvelle structure de gouvernance.

Marc Tardif, nouveau président, est entré en poste avec enthousiasme à l’égard de l’année à venir. « La fin de mon cycle de présidence en tant que président sortant en juin 2021 marquera mes 40 ans à titre de membre de l’ICA », a-t-il dit. « Le fait de faire partie de ce groupe de professionnels dévoués m’a procuré une immense satisfaction. »

M. Tardif a parlé des changements qui s’opèrent dans l’univers actuariel, des facteurs réglementaires fondés sur l’évaluation à la méthode canadienne axée sur le bilan (MCAB) en assurance-vie (et bientôt l’IFRS 17), jusqu’aux changements relatifs à la modélisation des risques associés aux contrats en assurances IARD et aux changements quant aux niveaux de provisionnement et à l’érosion des régimes à prestations déterminées du côté des régimes de retraite. L’ICA compte bien poursuivre sur la voie de la prospérité sous la direction de Marc.

La conclusion

On visait cette année à offrir aux congressistes une expérience plus solide et de qualité supérieure qui sache marier l’importance du savoir professionnel et du développement des compétences, et reconnaître la valeur du réseautage et de prendre du bon temps.

« La Commission organisatrice du congrès act19 est ravie d’avoir offert aux membres un accent plus marqué sur le PPC, de nouvelles formules de séances, des exposés de style TED et davantage de temps de réseautage », a affirmé June Smyth, présidente de la Commission. « Nous avons hâte de prendre connaissance de la rétroaction des membres afin de leur offrir un congrès act20 encore meilleur à Ottawa. »

Nous remercions les commanditaires du congrès act19 : Elliott Bauer, PartnerRe, SCOR, Valani Global, Moody’s Analytics, Oliver Wyman, RGA, la Society of Actuaries, Willis Towers Watson, Hannover Re et Munich Re. Leur générosité nous permet de continuer d’offrir à nos membres la meilleure expérience de congrès possible.

Act19 a offert une formidable occasion de voir à l’œuvre la communauté actuarielle et un autre exemple de la façon dont la collaboration peut mener à de grandes choses. Vous pourrez voir d’autres photos et écouter des entrevues avec des délégués sur le balado Voir au-delà du risque.

À l’an prochain!

Suivez Nous

Pour nous joindre

Institut canadien des actuaires
360, rue Albert, bureau 1740
Ottawa, Ontario K1R 7X7
voiraudeladurisque@cia-ica.ca