fbpx

Des réformes en douceur sur plusieurs fronts

Cet article a été publié initialement dans l'(e)Bulletin de l’ICA.

par Marc Tardif, FICA
Président de l’ICA

Le 17 septembre, j’ai dirigé ma première réunion du Conseil d’administration dans le rôle de président de l’ICA. Comme j’assiste aux réunions du Conseil d’administration depuis déjà cinq ans, il me semble que j’étais assez bien préparé pour diriger ma toute première en tant que président. Nous avons eu la chance d’orienter quatre nouveaux membres, y compris trois femmes ainsi qu’un rôle réservé pour un nouveau Fellow. En termes de diversité, je suis fier de constater que nous avons fait des progrès notables. En effet, nous sommes tout près d’atteindre la parité homme-femme avec sept femmes et huit hommes qui siègent actuellement au Conseil d’administration.

Voici quelques éléments clés discutés durant la réunion qui, je crois, méritent d’être soulignés puisqu’ils ont un effet cumulatif et transforment notre organisation.

Nouveau plan stratégique en incubation

Du côté du plan stratégique 2020-2023, nous en sommes à l’étape de la discussion. Pour l’instant, nous avons identifié deux stratégies principales, soit d’accroître l’engagement des actuaires canadiens et de poursuivre l’élaboration d’un programme de formation continue permettant à nos membres de demeurer à la fine pointe dans leur domaine de pratique et, le cas échéant, de s’orienter vers de nouveaux champs de pratique. Un groupe de travail a été chargé de présenter une version définitive du plan stratégique.

Examen de la gouvernance : la responsabilité de la profession envers le public

Les modifications proposées aux Statuts administratifs ayant été approuvées au printemps 2019, nous en sommes maintenant à la mise en œuvre de la deuxième phase du projet d’examen de la gouvernance. Celle-ci est axée sur la responsabilité de la profession actuarielle envers le public, notamment par la création du Conseil de surveillance de la profession actuarielle (CSPA) qui sera composé majoritairement de personnes qui ne sont pas liées à l’Institut. Quelques-unes des commissions existantes dont la mission première était de défendre l’intérêt public ont été regroupées et seront confiées au CSPA. Ce nouveau conseil entre en vigueur le 1er janvier 2020 et permettra de poser un regard indépendant sur la capacité de l’Institut à remplir ses engagements en matière de protection de l’intérêt public.

Une approche module par module pour le système de GRC

Le développement de notre système de gestion de la relation avec la clientèle (GRC) est sur la bonne voie. Nous avons choisi d’adopter une approche progressive et de ne lancer qu’un module à la fois. Cette approche permet au personnel du siège social de mettre à l’essai et de peaufiner l’utilisation du module et aux membres d’apprivoiser les changements au fur et à mesure qu’ils sont déployés.

Comme vous l’avez sûrement remarqué, le premier module déployé concernait le versement de la cotisation annuelle. Cela nous a permis d’en améliorer le processus et de gagner en efficacité en éliminant des tâches répétitives d’entrée de données manuelles. Nous venons tout juste de lancer un second module, soit un outil de suivi du perfectionnement professionnel continu (PPC) à l’intention des membres. À compter du 16 octobre, nous lancerons un troisième module pour les membres afin de leur offrir davantage de fonctionnalités pour la gestion des options d’adhésion et dans la section Mon profil du site Web.

Travail en lien avec le climat

Comme vous le savez peut-être, le Conseil d’administration a donné son aval pour le deuxième énoncé public de niveau 2 portant sur les risques financiers relatifs aux changements climatiques. Intitulé Il est temps d’agir : Faire face aux risques des changements climatiques, cet énoncé public a été diffusé à la fin du mois de septembre. À cet effet, je vous invite à lire l’article qui y est consacré dans ce numéro.

Vous avez peut-être également remarqué que nous avons publié, à la fin du mois d’août, les données de l’hiver 2018-2019 de l’Indice actuariel climatique. Bien que nous mettons toujours beaucoup d’efforts pour garantir la justesse de notre contenu, il arrive parfois qu’une erreur se glisse dans l’un de nos documents, et ce, malgré la révision attentive d’un groupe d’actuaires consciencieux! La coquille qui se trouvait dans le communiqué a maintenant été corrigée en ligne.

Je conclus en vous souhaitant une excellente fête de l’Action de grâce entourée de vos proches. J’espère que cette longue fin de semaine sera l’occasion de prendre une pause bien méritée du tourbillon de la vie quotidienne.

Marc Tardif, FICA, est le président de l’Institut canadien des actuaires.

Suivez Nous

Pour nous joindre

Institut canadien des actuaires
360, rue Albert, bureau 1740
Ottawa, Ontario K1R 7X7
voiraudeladurisque@cia-ica.ca