fbpx

Une démonstration actuarielle des défis et possibilités

Lors du congrès annuel act22 de l’ICA, en juin dernier, nous avons offert une panoplie de séances techniques et de discours-programme inspirants et avons encouragé la discussion en vue d’aider les actuaires du Canada dans leur travail à la suite de l’événement. Les membres de l’ICA peuvent maintenant accéder aux enregistrements des séances sur le site Web de l’ICA pour répondre aux exigences de PPC de fin d’année.

Nous avons également regroupé quelques-uns des points forts de ces deux jours d’apprentissage et de réseautage :

De la grande démission aux grandes possibilités

Le marché du travail est actuellement en transformation profonde. On observe notamment la tendance à changer d’emploi ou d’orientation de carrière, le désengagement des travailleurs, la pénurie d’actuaires dans certains domaines et plus encore. Les membres de la profession actuarielle ne sont pas exclus de cette « grande démission ». En effet, d’autres réalités propres aux actuaires jouent un rôle dans la perte de travailleurs qualifiés.

Au nombre de ces réalités, mentionnons, entre autres choses, le besoin d’actuaires possédant des compétences professionnelles telles que le leadership, les compétences en gestion et en communications en plus des compétences techniques, la diminution du nombre de régimes à prestations déterminées et l’émergence de domaines de pratique non traditionnels, en particulier la science des données, la programmation, la recherche et le développement.

Les perspectives pour la profession demeurent toutefois positives, à condition que l’on soit en mesure de transformer ces défis en occasions. L’adoption d’une démarche centrée sur l’humain à l’égard de la gestion des talents, de même que la valorisation de considérations liées à la souplesse, à la rémunération personnalisée, au développement personnel, ainsi que la maximisation du potentiel de talent de l’entreprise seront des éléments clés pour assurer à la profession un avenir croissant.

Transfert des risques de retraite : tendances, stratégies et contexte économique changeant

Dans le cadre de cette séance, qui offrait un aperçu du marché du transfert des risques de retraite au Canada, on a d’abord présenté une comparaison du marché entre 2008 et 2022 et examiné les raisons pour lesquelles l’année 2022 continuera vraisemblablement d’être une année forte comparable à 2021 (pendant laquelle on a enregistré des ventes de rentes collectives canadiennes de 7,7 milliards de dollars).

L’offre et la demande, ainsi que des facteurs externes, ont exercé une influence sur les produits proposés par les assureurs. Les tendances à venir comprennent l’abordabilité des rentes entièrement indexées, les facteurs environnementaux, sociaux et de gouvernance des entreprises, ainsi que les déséquilibres occasionnels entre l’offre et la demande (lesquels peuvent être aplanis par une planification et une communication judicieuses avec les assureurs).

En vue de la possible souscription d’une rente collective, on a exposé plusieurs étapes et pratiques exemplaires :

  • Définir les objectifs : discuter de l’harmonisation des objectifs fiduciaires et des objectifs de l’entreprise;
  • Gouvernance et conformité : convenir des décideurs et de la façon dont la décision sera prise, etc.;
  • RCI relatif aux données : fournir aux assureurs des données complètes et de haute qualité;
  • Répartition des actifs avant et après la transaction : réduire les risques relatifs aux actifs du régime préalablement à la transaction.

L’assurance-vie dans une économie à la demande : personnalisée et intégrée

Les travailleurs à la demande sont tous les travailleurs contractuels (c’est-à-dire qui ne sont pas au service d’une entreprise, par exemple, les livreurs d’aliments tels qu’Uber, Lyft, etc.), les pigistes ou toute personne effectuant un travail d’appoint, par exemple un emploi ou une activité à temps partiel en plus de son emploi normal.

Toutefois, si les travailleurs à la demande sont soumis dans un certain sens à moins de restrictions, ils ne jouissent pas, en revanche, d’avantages sociaux tels que des assurances et une couverture médicale offertes par l’employeur. Selon la manière dont les forfaits d’assurance sont constitués et présentés, les travailleurs à la demande peuvent être plus enclins à souscrire de l’assurance à titre personnel. L’intelligence artificielle peut offrir des données plus efficaces permettant d’accéder à des groupes cibles.

Le vieillissement de la population

Le vieillissement de la population se répercute de diverses façons sur à peu près toutes les facettes de l’univers de la sécurité financière.

Toutefois, si la population canadienne vieillit, en particulier au cours des 10 prochaines années, l’impact ici ne sera pas aussi grave que celui auquel on s’attend dans de nombreux autres pays. En fait, mis à part les taux d’intérêt, les assureurs s’attendent à ce que ce phénomène présente plus d’avantages que de défis, et croient qu’ils auront le temps de se préparer en vue des impacts et de les contrer.

Si les données et les recherches indiquent une corrélation entre les taux d’intérêt et le vieillissement de la population au Canada, il est difficile d’en mesurer le lien.

Enfin, une période prolongée de faibles (voire encore plus faibles) taux d’intérêt et de baisse du rendement des placements pourrait devenir de plus en plus probable. Cette situation demeurera un défi important pour le secteur des assurances.

La simulation stochastique-sur-stochastique : considérations pratiques relatives aux fonds distincts

Une approche fondée sur la simulation stochastique-sur-stochastique aux fins du calcul du capital des fonds distincts permet aux assureurs de modéliser la couverture de façon explicite, que ce soit dans le contexte d’options classiques européennes, présentées dans le cadre de la séance à titre de référence fondamentale, ou pour des garanties plus complexes de rentes variables, lesquelles ont été abordées en profondeur.

La transparence d’une modélisation explicite de la couverture peut permettre aux responsables de la réglementation de reconnaître plus facilement le crédit de couverture.

Toutefois, compte tenu de la complexité de cette méthode, avant de l’adopter, les assureurs devront prendre en compte plusieurs facteurs pour déterminer s’il convient de l’intégrer aux processus existants et aux calculs des capitaux et la façon de s’y prendre. Ces facteurs comprennent notamment l’étendue de la couverture, les stratégies de couverture, ainsi que les besoins en matière de calcul et de mémoire (à savoir s’ils doivent être basés sur un processeur graphique de l’ordinateur, par exemple).

L’économie canadienne : ce que les actuaires doivent savoir

Si la situation de l’économie canadienne semble solide, compte tenu de la croissance supérieure aux tendances, le taux d’inflation élevé suscite par ailleurs des inquiétudes. Cette croissance robuste donnera-t-elle lieu à des taux d’intérêt encore plus élevés, ou les banques centrales pourront-elles assouplir leur politique monétaire et ralentir l’économie sur un horizon de 18 à 24 mois?

Dans le cadre de cette séance, on a présenté le 46e Rapport sur les statistiques économiques canadiennes 1924-2021 de l’ICA, lequel peut être utile aux actuaires pour s’acquitter de nombreuses responsabilités afin d’établir des hypothèses en matière de tarification, d’évaluation, de placement, de rémunération ou de prestations de retraite.

Dans le cadre des présentations, on a offert des perspectives macroéconomiques et un aperçu de la direction que pourraient prendre l’économie et le marché financier canadiens, de même que le marché américain, vu l’importance de l’influence qu’il exerce sur le nôtre.

Préparez votre participation au congrès act23 qui aura lieu à Halifax!

Ne ratez pas l’occasion de prendre part à des séances de grande qualité, de jouir de l’hospitalité de la côte est et de vous investir dans le contenu actuariel à l’occasion d’act23, qui se tiendra les 15 et 16 juin 2023. Vous aimeriez présenter un exposé lors du congrès? L’appel de propositions est ouvert.

Ajouter un commentaire

Suivez Nous

Pour nous joindre

Institut canadien des actuaires
360, rue Albert, bureau 1740
Ottawa, Ontario K1R 7X7
voiraudeladurisque@cia-ica.ca