fbpx

La profession actuarielle indonésienne prend de la vigueur

Cet article a été publié initialement dans l'(e)Bulletin de l’ICA.

par Alicia Rollo, LRHA

J’ai récemment eu le privilège de représenter à la fois l’Association actuarielle internationale (AAI) et l’ICA dans le cadre de rencontres liées à l’éducation tenues à Jakarta, en Indonésie. Ces rencontres avaient lieu dans le cadre du projet READI (gestion des risques, viabilité économique et développement de la science actuarielle en Indonésie), une collaboration entre le ministère des Affaires mondiales du Canada (AMC) et le gouvernement de l’Indonésie, l’Université de Waterloo agissant comme organisme d’exécution canadien. Ce projet vise à établir l’Indonésie comme centre régional d’excellence actuarielle en établissant une collaboration avec les écoles secondaires, les universités, l’association actuarielle professionnelle nationale, des organismes gouvernementaux ainsi que les secteurs des assurances et des régimes de retraite. L’objectif ultime est d’accroître le nombre de diplômés en actuariat indonésiens de qualité pour renforcer la profession dans la région.

L’ICA appuie fermement le développement des capacités de la profession à l’échelle internationale et, à ce titre, fut l’un des premiers défenseurs du projet. Il a en effet transmis une lettre de soutien à l’Université de Waterloo en 2014 afin d’appuyer sa proposition à AMC à des fins de subvention. De plus, par l’entremise d’Yves Guérard, membre de l’ICA, nous avons mis à la disposition de l’Association actuarielle de l’Indonésie diverses ressources de l’ICA et avons reçu une délégation d’universitaires, de représentants gouvernementaux et de représentants du projet READI à Ottawa à l’automne 2018 afin de soutenir le développement des capacités.

Examen du programme d’études

Plusieurs initiatives sont en cours dans le cadre de ce projet, mais l’objectif premier des rencontres tenues à Jakarta consistait à passer en revue et à élaborer le programme d’études, ainsi qu’à confirmer l’entente entre les universités concernant les normes minimales encadrant l’éducation en science actuarielle. L’ordre du jour offrait aux neuf universités partenaires participantes une vue d’ensemble du nouveau programme d’études de l’AAI, de même que des systèmes d’éducation de la Society of Actuaries et de l’Institute and Faculty of Actuaries du Royaume-Uni. Les représentants des universités ont également eu l’occasion de se renseigner au sujet de la nature hybride du système d’éducation de l’ICA, soit un amalgame entre nos programmes d’éducation et d’éléments externes, régi par le programme d’études de l’ICA, la Politique en matière de conditions de qualification et les Statuts administratifs. On s’est également attardé au Programme d’agrément universitaire de l’ICA et aux immenses avantages associés à la solide collaboration entre le milieu universitaire et la profession.

Les universités représentées lors de cette rencontre sont enthousiastes et impatientes d’offrir des programmes de haute qualité, conçus conformément au nouveau programme d’études de l’AAI, mais pouvant éventuellement satisfaire aux normes d’agrément d’autres organismes actuariels à l’échelle internationale.

Viabilité

L’équipe du projet READI a réalisé un travail impressionnant jusqu’ici. Au moment d’amorcer cette dernière année de subvention officielle, on met l’accent, à juste titre, sur la viabilité du travail accompli pour faire en sorte que la PAI, les universités indonésiennes, le gouvernement indonésien et l’industrie continuent de développer une profession vigoureuse et dynamique. Je remercie personnellement Ken Seng Tan, conseiller actuariel en chef, projet READI et Sun Fellow en science actuarielle internationale à l’Université de Waterloo, Bill Duggan, directeur local, projet READI, et Ivonne Rawis, gestionnaire de bureau, projet READI, en Indonésie de leur grande hospitalité et de l’important travail qu’ils accomplissent. En outre, je souhaite témoigner ma reconnaissance à Mathieu Langelier, directeur général de l’AAI, qui m’a invitée à soutenir et à représenter l’AAI dans le cadre de cette initiative.

Les membres de l’ICA peuvent être fiers du travail qu’accomplit l’Université de Waterloo avec le soutien du gouvernement canadien. Il s’agit là d’un autre exemple du poids important du Canada sur la scène internationale.

Alicia Rollo, LRHA, est la directrice, éducation et affaires internationales, à l’ICA.

Suivez Nous

Pour nous joindre

Institut canadien des actuaires
360, rue Albert, bureau 1740
Ottawa, Ontario K1R 7X7
voiraudeladurisque@cia-ica.ca