fbpx

Enjeux cruciaux, nouvelles technologies, recherche actuarielle et gouvernance : retour sur l’année 2019

Cet article a été publié initialement dans l'(e)Bulletin de l’ICA.

Par Marc Tardif, FICA
Président de l’ICA

J’espère que la pause du temps des Fêtes vous a été bénéfique. La nouvelle année est toujours un bon moment pour dresser le bilan de l’année et pour se fixer de nouveaux objectifs. La communauté actuarielle canadienne a connu de beaux succès en 2019. Dans ce billet, j’en profite pour souligner quelques-uns des points saillants de la dernière année et pour vous parler des réalisations qui seront menées à terme au cours des prochains mois.

La profession prend la parole sur deux enjeux cruciaux

La diffusion de deux énoncés publics, qui sont le fruit de notre réflexion collective, nous ont permis de prendre la parole sur la place publique. Sous la gouverne de mon prédécesseur, John Dark, nous avons diffusé notre énoncé public sur l’âge de la retraite au printemps. Notre position a été très bien accueillie. Elle a été l’occasion d’ouvrir la discussion et de faire connaître le point de vue des actuaires dans divers médias, notamment dans plusieurs grands journaux où nous avons joint un potentiel de 13 millions de lecteurs.

John m’a passé le flambeau en juin et nous avons depuis diffusé notre énoncé public sur les changements climatiques, une prise de position pour aider les actuaires à jouer un plus grand rôle dans la lutte contre les changements climatiques. En pleine campagne électorale fédérale, cet énoncé n’a pas reçu autant d’attention médiatique que notre énoncé précédent sur l’âge de la retraite. Il nous a toutefois permis de discuter avec plusieurs organisations telles que les gouvernements de la Colombie-Britannique et de l’Île-du-Prince-Édouard, la Banque du Canada, et des groupes financiers et d’investissement. L’énoncé constitue une base solide sur laquelle notre profession peut s’appuyer pour contribuer aux discussions importantes en cours dans notre société. Mark Carney a récemment accepté le rôle d’envoyé spécial des Nations Unies pour le climat et il a été porté à mon attention que le message de l’ancien gouverneur de la Banque du Canada relatif à la divulgation de l’information sur les risques climatiques était aligné avec le nôtre.

Votre point de vue

L’élaboration d’autres énoncés publics est une source de controverse, j’en conviens. Or, les membres du Conseil d’administration ont choisi cette voie en 2017 et je considère que les résultats obtenus, lors de la diffusion de nos premiers énoncés, nous encouragent à poursuivre dans cette direction. À cet effet, la Direction des affaires publiques présentera sous peu ses suggestions pour l’élaboration de nouveaux énoncés public au cours des prochaines années au Conseil d’administration. Nous comptons également mettre une partie de notre budget de recherche à la disposition de cette direction pour que ses énoncés puissent, au besoin, s’appuyer sur des recherches plus précises. Je vous encourage fortement à participer au processus de consultation des prochains énoncés : vos réflexions contribuent à des énoncés publics plus crédibles.

Technologie, recherche et gouvernance

En 2019, l’Institut a cumulé d’autres réalisations sur le plan de la technologie, de la stratégie et de la gouvernance. Vous pouvez consulter le bilan dressé par Michel Simard, directeur général, dans le dernier article de ce bulletin. Je tiens toutefois à souligner le travail du personnel qui a mis les bouchées doubles pour lancer les premiers modules du système de gestion de la relation avec la clientèle. Bien que certains changements soient peu visibles pour les membres, d’autres changements, tels que l’outil du suivi des activités de perfectionnement professionnel continu (PPC), vous permettront de gagner du temps.

La recherche a également été au cœur de nos activités. Quelque 18 documents de recherche ont été publiés et nous avons collaboré davantage avec d’autres organisations, notamment le National Institute on Ageing sur l’avenir des soins de longue durée. En matière de gouvernance, le Conseil d’administration a planché sur le nouveau plan stratégique (2020-2023) qui sera dévoilé au cours des prochains mois. Deux autres éléments importants tomberont en place en début d’année, soit le démarrage du Conseil de surveillance de la profession actuarielle et la révision du processus disciplinaire. Surveillez nos prochaines communications à cet égard.

Votre engagement en 2020

Je vous invite à commencer l’année du bon pied en explorant notre nouvelle section des bénévoles (connexion requise). Peu importe vos intérêts et le nombre d’heures dont vous disposez, vous y trouverez sûrement une occasion de bénévolat stimulante qui convient. Sachez que certaines heures de bénévolat peuvent être comptabilisées à titre de PPC. Nous sommes aussi en période de recrutement pour les prochaines élections 2020 (connexion requise). C’est donc le bon moment de songer à vous impliquer auprès du Conseil d’administration de l’ICA. Si vous êtes prêt à faire le saut, n’hésitez pas à me faire signe, à discuter avec des membres du Conseil d’administration ou à écrire à elections2020@cia-ica.ca.

Suivez Nous

Pour nous joindre

Institut canadien des actuaires
360, rue Albert, bureau 1740
Ottawa, Ontario K1R 7X7
voiraudeladurisque@cia-ica.ca