fbpx

La loi de l’addition

Par Alicia Rollo, LRHA, directrice de l’éducation et des affaires internationales à l’ICA

En mathématiques, quand on fait une addition, l’ordre dans lequel les chiffres sont additionnés n’a aucune importance : le résultat reste toujours le même. Dans le domaine du leadership, par contre, chaque addition est une multiplication et, inversement, toute soustraction se traduit par une division. C’est la nouvelle mathématique du leadership.

Au cours de leurs 60 années de mariage, mes parents ont appliqué la loi de l’addition. Ils ont apporté une valeur ajoutée à leurs 10 enfants, mais aussi à leurs petits-enfants et à leurs arrière-petits-enfants. Ils ont contribué à leur église et à leur communauté. Musiciens, ils ont fait des spectacles dans des établissements de soins et participé à des événements communautaires visant à recueillir des fonds pour différentes causes. Ils ont fait don de leur temps quand il se faisait rare et offert le peu qu’ils avaient – le tout, sans jamais rien attendre en retour. J’ai toujours admiré leur grande générosité et leur énergie débordante et, je le dis sans ambages, je pense que jamais je n’atteindrai ce degré d’engagement personnel. Quand je me compare à eux, je me trouve un peu égoïste. Cela dit, avec le temps, j’ai compris que, en leadership comme dans la vie en général, nous ne pouvons pas tout bonnement imiter les personnes qui incarnent avec brio la loi de l’addition. Non. Nous devons nous-mêmes trouver comment ajouter de la valeur et jouer notre rôle de leader à notre manière, avec authenticité.

L’ouvrage Les 21 lois irréfutables du leadership devrait occuper une place de choix dans toute bibliothèque digne de ce nom, que vous vous considériez comme un leader, que vous aspiriez à le devenir ou que vous souhaitiez simplement influencer plus positivement les gens qui vous entourent. En fait, nous avons tous et toutes avantage à suivre ces 21 règles dans notre vie professionnelle et personnelle. J’affectionne particulièrement la cinquième : la loi de l’addition. Je remercie d’ailleurs mes collègues et mes proches qui ont amplifié mon potentiel et ont fait de moi une meilleure personne et, je l’espère, une meilleure leader. Voilà pourquoi j’aimerais que tout le monde puisse récolter les fruits découlant de l’application de ces principes.

Pour les actuaires, la loi de l’addition est porteuse parce qu’elle renvoie à la fois aux mathématiques et à une facette importante de la profession. En effet, l’ajout de valeur est au cœur de ce que font les actuaires, qui sont de véritables experts techniques possédant une base solide en mathématiques, en gestion des risques et en pensée analytique. Ajoutons à cela le jugement professionnel, l’indépendance dans l’esprit et dans l’action et, par-dessus tout, l’engagement inhérent à toute activité professionnelle – c’est-à-dire faire le bien pour servir l’intérêt public général – et nous avons là une proposition de valeur exponentielle dont chaque organisation devrait tirer parti.

Polyvalents, les actuaires s’appuient sur leur formation professionnelle pour aider leur organisation à prendre des décisions d’affaires avisées. Lorsqu’ils perfectionnent leurs compétences en communication et en leadership, leur valeur augmente de façon exponentielle – s’ouvre alors devant eux un horizon infini de possibilités. L’ICA mettra en place son nouveau système d’éducation – il faut évidemment que j’en parle – au cours des trois prochaines années. Ainsi, tous les nouveaux actuaires pourront s’approprier des outils indispensables tout en maintenant une base technique solide. Nous voulons que les prochaines générations d’actuaires puissent être encore plus à même d’ajouter et de multiplier la valeur qu’ils apportent.

Revenons à la loi de l’addition et au développement du leadership. Pour Maxwell, l’essentiel n’est pas de mesurer nos propres progrès, mais plutôt de voir dans quelle mesure nous faisons progresser les autres. Chacune de nos relations ajoute ou soustrait de la valeur. C’est pourquoi nous devons nous demander si nous améliorons vraiment la situation de nos collaborateurs, sans quoi nous risquons d’être, à notre insu, des soustracteurs. Et, dans ce cas, si nous ne révisons pas notre approche, la soustraction devient en fait une division. Quelle motivation profonde vous pousse à être ou à vouloir être un leader? Voulez-vous exercer un pouvoir positionnel ou avoir un impact positif autour de vous?

L’addition doit se faire intentionnellement. Nous devons aller au-delà de notre zone de confort, sciemment valoriser les autres et comprendre ce qui est important pour eux, puis appliquer la loi de l’addition. La réussite, elle, en sera décuplée.

Alicia Rollo est leader stratégique dans le secteur de la gestion des associations à but non lucratif qui priorisent l’intérêt public. Elle met à disposition de l’ICA et de ses membres ses compétences en ressources humaines, en gestion d’associations, en éducation, en perfectionnement professionnel et en développement de relations internationales. Elle joue actuellement un rôle de premier plan dans la transformation de l’éducation en actuariat au Canada.

Cet article reflète l’opinion de l’autrice et ne représente pas la position officielle de l’ICA.                                                                                                                                                                            

Ajouter un commentaire

Suivez Nous

Pour nous joindre

Institut canadien des actuaires
360, rue Albert, bureau 1740
Ottawa, Ontario K1R 7X7
voiraudeladurisque@cia-ica.ca